Prochain atelier découverte : samedi 12 octobre de 14h à 17h30

mardi 19 avril 2016

L'Alep de Lyon, 15 mois plus tard !

En janvier 2015, j'ai essayé de faire un savon type savon d'Alep à froid. Un savon saponifié uniquement à partir d'huile d'olive et d'huile de baies de laurier.


Le savon d'Alep, le vrai, est saponifié à chaud.
L’huile d'olive est chauffée lentement, entre 80°C et 100 °C, pendant plusieurs jours avec de l’eau et de la soude dans des chaudrons en cuivre. Ensuite, la pâte à savon est lavée à l'eau salée pour éliminer toute trace de soude puis elle est moulée et découpée. Le savon est mis à sécher pendant au moins 9 mois.

Cette méthode de fabrication permet de produite de plus grandes quantité de savons que la méthode à froid. Mais, le "lavage" de la pâte à savon entraine une perte de la glycérine, soluble dans l'eau.
Privé de glycérine, le savon devient asséchant.

L'Alep à froid devrait être beaucoup plus doux..

L'Alep de Lyon après la coupe :

janvier 2015

Depuis, 15 mois, il vieillit tranquillement ... Il est passé du vert clair au beige foncé mais n'a pas encore la couleur des traditionnels savons d'Alep. Il a toujours l'odeur des baies de laurier mais elle est plus discrète qu'au début

Pour répondre à la question de Nathalie, j'ai coupé une tranche dans un des savons pour voir si je retrouvais la couleur verte caractéristique à l'intérieure.

Voici à quoi il ressemble : 
 Oui, il y a plus joli comme savon...



J'ai dû le couper au couteau, il était beaucoup trop dur pour la lyre.
L'intérieur de la tranche est un peu vert mais ce n'est pas encore ça!
Est-ce que c'est à cause de la chauffe que le savon d'Alep est plus foncé?

La mousse fait quelques bulles qui ne durent pas...  Elle devient tout de suite crémeuse et a la douceur et le petit gluant typique de l'huile d'olive.




Le savon est vraiment très très doux... sans comparaison avec l'Alep traditionnel!
Je vais le laisser vieillir encore quelques mois pour voir si la couleur continue d'évoluer, en espérant qu'il ne rancisse pas.
A suivre..

dimanche 3 avril 2016

Savons à l'orang-outan

MEA CULPA...  

Depuis plusieurs années, je traque et boycotte l'huile de palme dans les produits alimentaires en raison de ses effets sur la santé... mais j'en ai beaucoup utilisé dans mes savons.


C'est une huile fabuleuse en savonnerie!
Et même en l'achetant de qualité biologique, elle reste très abordable.


Je pensais naïvement que l'huile de palme bio était produite dans des conditions respectueuses de l'environnement mais c'est loin d'être le cas! Il parait même que l'huile de palme bio qui a un plus faible rendement participe encore plus à la déforestation...

Décime-moi une forêt...


L'Indonésie et la Malaisie fournissent plus de 85% de la production mondiale. La production qui a explosé depuis les 20 dernières années se fait au dépens de la forêt tropicale et de sa faune.




J'ai récemment été alertée sur la menace qui pèse sur les orangs-outans qui ne vivent que dans les îles indonésiennes de Bornéo et Sumatra.
Effectivement, il suffit de taper sur un moteur de recherche "huile de palme et orangs-outans" ou "huile de palme et Indonésie" pour tomber sur des photos et articles qui font froid dans le dos!

D'ici une vingtaine d'années, ces grands singes pourraient disparaitre si l'on continue à produire de l'huile de palme au rythme actuel.





Bien sûr, ma propre consommation d'huile de palme n'est qu'une minuscule goutte comparée à la consommation mondiale mais j'ai quand même l'impression d'avoir fait du savon à l'orang-outan!


savon n°7


L'orang-outan n'est pas la seule espèce menacée par la déforestation.
Si la faune de la forêt tropicale est directement touchée, nous sommes tous concernés par la destruction du poumon de notre planète! 


En cherchant un peu, on trouve des petits producteurs d'huile de palme en Afrique, en Inde ou ailleurs dont la production est garantie sans déforestation mais ils sont rares.

Donc, pour les beaux yeux d'Eric et des orangs-outans, la préservation des forêts et de leur faune, la santé de la planète et ma bonne conscience...
Je n'utilise plus d'huile de palme dans mes savons.
Je la remplace par du beurre de karité que j'adore.
Il est beaucoup plus cher et donne des savons moins lisses... mais est-ce bien important?
C'est joli aussi les petits grains blancs dans les savons...
Les savons au karité ont une mousse riche, crémeuse et extrêmement douce et c'est le principal!



vendredi 1 avril 2016

Urucum

L’urucum ou roucou est une plante traditionnellement utilisée par les indiens d'Amazonie pour se protéger du soleil et des moustiques. L’urucum prépare la peau à l’exposition au soleil grâce à sa très forte teneur en bêta-carotène (de 100 à 500 fois plus que dans la carotte), en provitamine A et en sélénium.
En cette fin d'hiver, c'est l'idéal pour appeler le printemps! 



J'ai fait macéré de la poudre d'urucum une nuit dans les huiles avant de les filtrer.
Les précédents savons à l'urucum dans lesquels j'avais laissé l'urucum étaient jolis mais très exfoliants parce qu'il y a des particules très dures dans la poudre de graines.

n°67 : URUCUM & ARGILE ROUGE (ou pas)  surgras 6%
11 février 2016
 
huile d'olive bio 40%
huile de coprah bio 32%
beurre de karité sauvage 13%
huile de colza bio 10%
huile de ricin bio 5%

urucum bio en macération dans les huiles
argile rouge

soude avec une réduction de 6%